Rejoignez-nous

Vos efforts en faveur de la R&D et de l’innovation
méritent d’être valorisés comme il se doit.

Crédit d'Impôt Recherche
Comparaison internationale sur le cours du chercheur comptabilisé par les groupes bénéficiaires du CIR

30/09/2016

L’ANRT (Association Nationale de la Recherche et de la Technologie) a publié un rapport offrant une comparaison entre pays de l’évolution du nombre de chercheurs et de leur coût sur la période 2000-2014. Le nombre de chercheurs en France aurait ainsi bondi de 3,1 à 5,7 pour mille actifs en quatorze ans. Pendant ce temps, le Royaume-Uni a stagné (3,0 en 2000 et 3,1 en 2014), et l’Allemagne a connu une croissance beaucoup moins forte (3,9 en 2000 et 4,7 en 2014). Cette forte croissance connue par la France est due dans de larges proportions au Crédit d’Impôt Recherche, selon le club Innovation et compétitivité de l’ANRT. Du point de vue du coût, la France se positionne avantageusement à un niveau 75 contre un niveau 91 pour l’Allemagne, 98 pour le Royaume-Uni et 133 pour les Etats-Unis (le niveau 100 correspond au coût du chercheur français sans CIR, ni subvention). Ces statistiques ont été établies à partir des données de 16 groupes internationaux (ArcelorMittal, EDF, Engie, Thales, …) investissant 15 Mrd EUR par an dans des travaux de recherche, possédant des centres R&D dans 30 pays et rassemblant globalement 81 000 chercheurs. L’ANRT rassemble près de 350 acteurs publics et privés de la recherche et de l’innovation (Airbus, CNRS, CEA, IFP, INRA, INRIA, INSERM, Orange, Renault, Saint-Gobain, Sanofi), et est responsable de la mise en œuvre du dispositif CIFRE permettant chaque année à des milliers de doctorants de poursuivre leurs études en entreprise.

Cette comparaison a fait l’objet d’un article dans le quotidien les « ECHOS » du 13 octobre, intitulé « Le crédit d’impôt recherche a fait doubler la part des chercheurs en entreprise ».

Référence : ANRT-Club Innovation et compétitivité, Comparaison internationale sur le cours du chercheur comptabilisé par les groupes bénéficiaires du CIR en 2015, septembre 2016.